« Pendant que les adultes redoutent une mauvaise rencontre, les jeunes réclament une meilleure formation. Au terme d'une année de travaux menés par deux sociologues, pour l'association Fréquence écoles, les résultats laissent apparaître un fort décalage entre la réalité des pratiques numériques adolescentes et leurs représentations. La prévention et l'accompagnement des jeunes doivent en tenir compte afin qu'ils deviennent des usagers critiques des médias. »

Retrouvez l'étude sur le site Fréquence Ecoles ici.

Source : Educnet