Au cours des dernières semaines, nous avons assisté au lancement de nouveaux moteurs de recherche. Deux en particulier ont généré un battage médiatique : Bing et Wolfram Alpha.
L'un a été lancé par Microsoft, et l'autre par une start-up.

Wolframalpha se présente comme le futur des moteurs de recherche. Ce service propose, à la différence des moteurs de recherche habituels, un résultat non pas sous forme de liens internet pointant vers des sites web, mais tente de vous apporter une réponse à votre interrogation sous forme structurée (texte, graphiques, cartes, etc...). Pour l'utiliser, il vous suffit de poser une question en langage naturel.

Wolfram Alpha est capable de répondre (en anglais) à un grand nombre de questions en allant piocher dans ses propres bases de références. Par exemple, il est capable de résoudre une équation, de tout vous dire sur une ville ou un pays : vous aurez la population, l'heure locale, la superficie, la température et les prévisions météos, une carte, l'altitude, etc.

Wolfram Alpha offre un gros potentiel même si aujourd'hui il est encore limité en thématiques et que le résultat est pour le moment un peu décevant. (Lire le Monde du 22/05/09 Wolfram Alpha, le site qui a réponse à tout, ou presque...)

Bing, le nouveau moteur de recherche de Microsoft est quant à lui disponible en version bêta avec des fonctionnalités limitées. Bing veut concurrencer Google et se démarque indéniablement au niveau du graphisme même si les deux moteurs présentent des menus équivalents.

Du côté de la recherche, Bing dispose d’une fonctionnalité pratique. En survolant avec la souris les adresses des résultats, l’internaute peut obtenir une synthèse de leur contenu. Une façon donc de vérifier rapidement le contenu d’un site avant même de cliquer.

Bing a pour ambition de proposer non seulement un moteur de recherche mais surtout un outil aidant les internautes dans leurs décisions. En ce sens nous retrouvons plusieurs informations périphériques tels que des opinions des utilisateurs sur un lieu publique ou une géolocalisation des résultats retournés. Microsoft affirme avoir travaillé sur la pertinence des résultats associés.

Si Bing apporte des fonctionnalités intéressantes, la pertinence de ses résultats reste perfectible (Lire l'article de Znet du 04/06/2009 Bing contre Google : quel est le moteur le plus performant ?)