La World digital Library, bibliothèque numérique de l'Unesco, a été lancée comme prévu ce 21 avril 2009. Ce projet mondial a été mené par la Library of Congress, avec une trentaine de partenaires, en majorité des bibliothèques.
La Bibliothèque numérique mondiale permet de découvrir et d'étudier les trésors culturels du monde entier. Ces trésors culturels sont constitués, entre autres, de manuscrits, de cartes, de livres rares, de partitions musicales, d'enregistrements, de films, de gravures, de photographies et de dessins d'architecture. La BNM numérisera des documents uniques et rares provenant de bibliothèques et d'institutions culturelles du monde entier et les mettra à disposition gratuitement sur Internet.
Les outils de navigation et le contenu des descriptions sont fournis en anglais, arabe, chinois, anglais, français, portugais, russe et espagnol. Beaucoup d'autres langues sont représentées dans les livres, manuscrits, cartes, photographies, etc. accessibles dans leur langue d'origine. A l’heure de son lancement, la BNM contient moins de 1.500 documents.

Et les autres bibliothèques numériques ?

Gallica
Gallica, bibliothèque encyclopédique et raisonnée, offre accès à tous types de supports : imprimés (monographies, périodiques et presse) en mode image et en mode texte, manuscrits, documents sonores, documents iconographiques, cartes et plans. Il se définit comme le portail d'accès aux collections numériques françaises.
Aujourd'hui Gallica donne accès à 783 060 documents.

Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques
Le Réseau francophone des bibliothèques nationales numériques (RFBNN) a pour mission de réunir au sein d’une instance coopérative ouverte les grandes institutions documentaires de la Francophonie déjà engagées dans des programmes de numérisation patrimoniale, ou développant des projets dans ce domaine. Le site du RFBNN met en valeur le patrimoine documentaire numérisé des institutions qui y participent. Les documents signalés ne se trouvent pas sur le serveur du RFBNN, mais sur les sites Internet des bibliothèques participantes.

The European Library
The European Library donne accès aux ressources des 48 bibliothèques nationales d'Europe en 32 langues. Les ressources peuvent être numériques ou bibliographiques (livres, affiches, cartes, enregistrements sonores, vidéos, etc.) Actuellement, The European Library donne accès à 150 millions d'entrées en Europe.

Europeana
Europeana est financé par la Commission européenne et les Etats membres. Le site donne accès à 4 millions d’objets numériques : Images (tableaux, estampes, cartes, photographies et dessins appartenant aux musées), textes (livres, journaux, lettres, carnets intimes et papiers d’archives), sons (musique et collections sonores de phonogrammes, bandes, disques et émissions de radio), vidéos (films, actualités et émissions de télévision).
Certains documents sont mondialement connus, d’autres sont de véritables trésors cachés de notre patrimoine européen et proviennent de différentes institutions : musées et galeries, centres d’archives, bibliothèques, collections audiovisuelles.

Google recherche de livres
L'interface Google Recherche de Livres est disponible en plus de 35 langues, du japonais au tchèque, en passant par le finnois. Plus de 10 000 éditeurs et auteurs, originaires de plus de 100 pays participent au programme Google Recherche de Livres. Le Projet Bibliothèque s'étend à 28 partenaires dont, notamment, sept bibliothèques internationales : l'Université d'Oxford (Royaume-Uni), l'Université Complutense de Madrid (Espagne), la Bibliothèque de Catalogne (Espagne), la Bibliothèque universitaire de Lausanne (Suisse), l'Université de Gand (Belgique) et l'Université Keiō (Japon). Ce site compte actuellement environ 7 millions d'ouvrages.