La ministre de la Culture, Christine Albanel, en charge de la loi introduisant la « riposte graduée » contre les partageurs de fichiers (loi dite « HADOPI » ou « Création et Internet ») a annoncé que les points d'accès wi-fi publics devront être filtrés pour ne permettre l'accès qu'à une « liste blanche » de sites autorisés.
La Quadrature du Net appelle les citoyens épris de liberté à procéder au « black-out » de leurs sites, blogs, profils, avatars, etc.
Comme en Nouvelle-Zélande, seul pays avec la France où la « riposte graduée » devait être imposée par la loi, pour finalement être repoussée.

Pour en savoir plus :
« Riposte graduée » : une « Liste blanche » annonce les heures sombres d'Internet en France sur le site de la Quadrature du Net
APPEL HADOPI : «black-out» du Net français sur le site de la Quadrature du net
Les accès publics wi-fi sous contrôle d’une liste blanche ? Ou le web 0.5, l’internet réduit au minitel par les bien-pensants ! de Michel Briand sur le site de CRéATIF
L’accès à internet n’est pas une liberté fondamentale- Tribune libre de Philippe Cazeneuve sur le site de CRéATIF